AP lundi, 4 févr. 2013. 21:22

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Les bloqueurs des 49ers Alex Boone et Mike Iupati, assis dans un coin du vestiaire presque désert, contemplaient à quel point ils sont venus près de remporter le Super Bowl.

Le titre leur a échappé de peu, un an après une défaite de justesse dans le match de championnat de la Nationale.

« Ça fait mal, a dit Iupati. Il n'y a pas vraiment de mots pour décrire ce qu'on ressent, mais nous devons aller de l'avant et travailler aussi fort l'an prochain. »

Les 49ers entament la saison morte en sachant qu'ils sont venus bien près de battre les Ravens, qui ont finalement triomphé 34-31. Ils espèrent garder plusieurs de leurs athlètes, mais ce n'est pas certain pour au moins un joueur, le quart Alex Smith.

Le chef de la direction de l'équipe, Jed York, a déjà dit qu'il s'occuperait bientôt du dossier. Smith aimerait avoir la chance d'être partant ailleurs, et les 49ers réalisent que c'est une demande légitime.

L'entraîneur-chef Jim Harbaugh et le directeur général Trent Baalke ne tarderont pas à planifier la saison 2013, à commencer par le repêchage de la fin avril.

Smith, le premier choix au total en 2005, a perdu son poste de partant en novembre au profit du quart de deuxième année Colin Kaepernick, qui en était seulement à son 10e départ en carrière (7-3), dimanche.

En 10 départs Kaepernick aura montré une mobilité exceptionnelle, en plus de la force et de la précision de son bras. Les 49ers comptent maintenant sur lui pour les ramener au grand match.

Lors du Super Bowl, Kaepernick a réussi 16 passes sur 28 pour 302 verges, mais il a été victime de trois sacs et d'une interception, la première d'un quart des 49ers en six matches du Super Bowl.

Les 49ers ont presque complété une remontée impressionnante avec 17 points de suite après la panne de courant, réduisant l'avance de Baltimore à 28-23.

« Nous avons montré quel genre de gars nous avons, dit le demi offensif Frank Gore. Nous ne plions pas facilement, nous continuons de nous battre. Les Ravens ont tout simplement fait le travail (dimanche). »

Le porteur de ballon recrue LaMichael James, utilisé davantage en fin de saison, est l'un de ceux qui croient que les 49ers ont ce qu'il faut pour aller loin en éliminatoires une fois de plus, l'an prochain. Il peut être facile pour une recrue d'être optimiste, mais les vétérans savent que plusieurs joueurs n'ont jamais la chance d'aller si loin.

« C'est dur, a dit Gore. Vous voulez saisir la chance quand elle se présente. »